Progammation 2021 Liste des stages (présentation détaillée de chaque stage après)

Chaque stage peut être suivi indépendamment des autres.

  • 27-31 janvier : Danse-Thérapie Structuration Psychocorporelle / Fondamentaux - Benoit Lesage Estela Undurraga- Bruxelles
  • 20-24 février : Structures : accordage, toucher et mouvement (approche shiatsu) / Lise Molina - Benoit Lesage - Castres
  • 27 février-1° mars : Structures : accompagnement au mouvement et toucher structurants / Christine Wahl - Benoit Lesage / Lille
  • 8-11 avril : Aux rythmes du corps - Armand Pijulet / Benoit Lesage - Echay (Doubs)
  • 25-29 avril : Poids-Tonicité-Flux de mouvement / Angela Loureiro-Benoit Lesage /  Castres 
  • 13-16 mai : Stage INTRA réservé aux stagiaires du cursus "Gest'Accord" 
  • 21-24 mai Images du corps / Angoisses Achaïques - Eric Pyreire / Benoit Lesage - Bruxelles (Apasito)
  • 31 mai- 4 juin : Fondamentaux / Dialogue corporel et Danse-Thérapie - Benoit Lesage - Echay (Doubs)
  • 20-27 aout : Expressivité et lecture du geste / L'approche Laban / Angela Loureiro - Benoit Lesage - Echay (Doubs)
  • 20-25 septembre : Expressivité relation d'aide et chaines musculaires / Benoit Lesage / A préciser
  • 23-27 octobre : Spatialité-TemporalitéAngela Loureiro-Benoit Lesage /  A préciser
  • 11-15 novembre : Corps-Accord - La relation thérapeutique par la danse-thrérapie / Vincenzo Bellia - Benoit Lesage . A préciser

 

FIchier de présentation globale des stages 

Voir plus loin la présentation détaillée de chaque stage (fichiers spécifiques de chaque stage à télécharger) 

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (2021-Programme-IRPECOR .pdf)2021-Programme-IRPECOR .pdf[ ]3083 Ko

DIALOGUE CORPOREL ET DANSE-THERAPIE / FONDAMENTAUX

Benoit LESAGE

- 27-31 janvier / Bruxelles - en co-animation avec Estela Undurraga

- 31 mai - 4 juin / Echay - La Pierre (Doubs)


Présentation détaillée avec programme et fiche inscription téléchargeable après la présentation

Présentation

Le Dialogue Corporel est un de nos outils drelation, avec des personnes en souffrance ou handicapées, parfois le seul

Troubles toniques, postures mal assurées, disharmonieuses, gestes limités et mal adressés, ces problématiques corporelles renvoient à des troubles d'identité et de relation, et souvent à des difficultés à se situer, à exprimer et à penser. 
Par la médiation corporelle, ces personnes peuvent expérimenter une façon d'être plus rassemblée, plus nuancée, une relation plus riche et plus expressive. Nous pouvons les accompagner dans une découverte sensorielle, motrice, qui mène à une symbolisation.

De ce dialogue corporel structurant peut naître la danse qui, proposée par le professionnel de la relation d'aide, devient Danse-Thérapie La Danse-Thérapie est à l'interface de trois registres :

• en tant que médiation corporelle elle a à voir avec la psychomotricité
• en tant qu'exercice du corps mobilisant les dimension motrice et sensorielle (coordination, engagement musculaire, proprioception) elle travaille aussi sur la structure.
• en tant qu'activité d'expression elle fait partie des art-thérapies, et comme toute thérapie, travaille la question de l'articulation entre cadre et subjectivité.

De plus, la danse est une activité sociale structurante : par la danse, le groupe marque les évènements et ritualise les relations, permet à chacun d'essayer différents rôles et positions, d'expérimenter des façons de se situer, de s'exprimer. C'est un laboratoire d'exploration de jeux relationnels complexes : miroitage, amplification, écho, dialogue, coopération, attention partagée… 
Enfin, danser procure un plaisir –plaisir de bouger, de se ressentir, de communiquer, de composer-, bénéfice secondaire essentiel pour des personnes en souffrance.

 La Danse-Thérapie valorise ces divers aspects de façon nuancée selon les populations et les problématiques visées. Ce stage visite les thèmes fondamentaux de la Danse-Thérapie - fondation d'un groupe d'expression corporelle dansée et repères pour en faire évoluer la dynamique - interactions et expressivité par le geste - jeux d'espace et de temps, en particulier de rythme avec utilisation de la voix - médiation d'objet (tissus, balles, bâtons, ficelle…) - technique et éthique du toucher

Objectifs et compétences visées :

Ce stage met en place des outils pour créer des situations motrices, expressives et relationnelles, et les faire évoluer.

A l'issue de la session, le/la stagiaire maîtrisera les outils pour

- mettre en place un groupe de danse-thérapie - guider et faire évoluer la dynamique du groupe
- créer des interactions et des jeux relationnels 
- mettre en jeu la voix pour produire des phrases rythmiques dansées
- utiliser les médiations d'objet pour créer des situations de danse

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Fondamentaux-2021.pdf)Fondamentaux-2021.pdf[ ]687 Ko

Lire la suite

 STRUCTURES : Accompagnement au mouvement et médiation SHIATSU

Lise MOLINA / Benoit LESAGE

20-24 février 2021

Présentation détaillée avec programme et fiche inscription téléchargeable après la présentation

Présentation

 Ce stage propose une exploration du corps, par le mouvement, la sensorialité, la conscience corporelle. Il vise à donner la méthodologie et les outils d'un dialogue corporel structurant avec des publics divers

- Personnes avec handicap, moteur ou psychomoteur,
- Patients en souffrance psychique, donc aussi relationnelle,
- Elèves dans le cadre d'une pratique corporelle, artistique, énergétique, sportive …
- Patients qui présentent des troubles fonctionnels somatiques ou corporels

Lise Molina proposera une introduction théorique et pratique au SHIATSU, techniqud de soin traditionnelle faite de pressions et manipulations douces, issue des pratiques énergétiques chinoises, reprises et développées par les japonais.

è C'est une occasion d'aborder le domaine souvent nébuleux, voire mystifié, de l'énergétique : une méthodologie rigoureuse et accessible qui construit des perceptions en terme de flux et de dynamique : zones de tensions, chaud/froid, disponible/bloqué…

Les stages "Structures"
s'inscrivent dans le registre des pratiques somatiques qui abordent les structures du corps et du mouvement par l'expérience, privilégiant la sensorialité et l'exploration. Ces découvertes sont étayées par des références précises à l'anatomie, la physiologie et les neurosciences.
- Ils explorent l'interface corps/monde, corps/autrui, en affinant une conscience corporelle : par les résonnances que j'éprouve, dans mes réactions toniques, postures, gestes avec leurs nuances et qualités, par mes réactions organiques, je me relie aux choses, à mes partenaires, à autrui. Cette sensibilité réactive et expressive est la base d'un dialogue avec ce et ceux qui m'entoure(nt).

èL'expérience et la méthodologie qui la soutient intéressent le professionnel engagé dans les médiations corporelles : nos patients nous présentent le plus souvent des corps mal organisés, mal construits, voire détruits, qui limitent et contraignent leur relation au monde et leur vie psychique.
Le travail proposé concerne également les professionnels des pratiques corporelles expressives, énergétiques ou sportives, ainsi que ceux qui travaillent en thérapie manuelle (ostéopathie, fascia, shiatsu, kinésithérapie, ergo…) qui cherchent à élargir leur compréhension de la globalité psychocorporelle.

Objectifs et compétences visées :

- Aura élaboré une conscience corporelle à partir de l'expérimentation et étayée par des documents référencés
- Aura expérimenté les bases et règles –techniques et éthiques- d'un toucher sensible
- Aura questionné sa posture de thérapeute psychocorporel, ou sa pédagogie d'enseignant en techniques corporelles.
- Saura proposer une séance de base de shiatsu

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (structures-shiatsu.pdf)structures-shiatsu.pdf[ ]358 Ko

Lire la suite

STRUCTURES : Accompagnement au Mouvement et Toucher Structurant 

 LILLE - 27 février-1° mars 2021

 Christine WAHL / Benoit LESAGE

télécharger le fichier joint en fin de présentation

Présentation

Nos patients, nos élèves, nous présentent souvent des corps mal structurés, ou déstructurés, qui ne leur permettent pas de déployer un dialogue corporel riche et nuancé. Ils sont limités au niveau moteur, mais aussi expressif et relationnel. Ils se confinent souvent dans un espace corporel étriqué et rigide, et n'en ont généralement pas conscience.
Comment proposer un dialogue corporel structurant, un étayage qui éveille et accompagne nos partenaires ?

Cela suppose un travail d'exploration de ces structures : quelles sont les mobilités, les appuis, les axes, comment s'organise la respiration, comment se coordonnent les articulations, les chaînes musculaires, comment les différents tissus corporels interagissent-ils entre eux ?…

Cela suppose également un affinement de notre toucher : savoir poser nos mains, mais aussi engager tout notre corps de façon sensible et respectueuse, pour éveiller le mouvement, avec ses directions, ses nuances. Comment dialoguer avec les différents tissus du corps?

Ce stage aborde ces thèmes par le mouvement, la perception, en lien avec des références anatomiques, physiologiques et psychophysiologiques. Il s'agit d'un laboratoire d'expériences sensorielles et motrices. 

Les stages "Structures"

- s'inscrivent dans le registre des pratiques somatiques qui abordent les structures du corps et du mouvement par l'expérience, privilégiant la sensorialité et l'exploration. Ces découvertes sont étayées par des références précises à l'anatomie, la physiologie et les neurosciences. 
- Ils explorent l'interface corps/monde, corps/autrui, en affinant une conscience corporelle : par les résonnances que j'éprouve, dans mes réactions toniques, postures, gestes avec leurs nuances et qualités, par mes réactions organiques, je me relie aux choses, à mes partenaires, à autrui. Cette sensibilité réactive et expressive est la base d'un dialogue avec ce et ceux qui m'entoure(nt)

L'expérience et la méthodologie qui la soutient intéressent le professionnel engagé dans les médiations corporelles : nos patients nous présentent le plus souvent des corps mal organisés, mal construits, voire détruits, qui limitent et contraignent leur relation au monde et leur vie psychique. 
Le travail proposé concerne également les professionnels des pratiques corporelles expressives, énergétiques ou sportives, ainsi que ceux qui travaillent en thérapie manuelle (ostéopathie, fascia, shiatsu, kinésithérapie, ergo…) qui cherchent à élargir leur compréhension de la globalité psychocorporel

Objectifs et compétences visées

A l'issue de la session, le/la stagiaire

- Aura élaboré une conscience corporelle à partir de l'expérimentation et étayée par des documents référencés 
- Aura expérimenté les bases et règles –techniques et éthiques- d'un toucher sensible 
- Aura questionné sa posture de thérapeute psychocorporel, ou sa pédagogie d'enseignant en techniques corporelles

Contenus et méthodologie de la formation

Pratique : Dispositifs d'iexploration faisant appel au movuement au sein du groupe pour expérimenter

- modulation tonique et sensorialité par des propositions issues des approches somatiques 
- ajustement tonique, respiration et posture - approche du toucher et de l'écoute tissulaire 
- accompagnement d'un partenaire par le toucher et le mouvement guidé

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Structures-LilleFev21Wahl .pdf)Structures-LilleFev21Wahl .pdf[ ]521 Ko

Lire la suite

Un outil en Danse-Thérapie : Structure Rythme et Expressivité

8-11 avril 2021 (Echay / Doubs)

 Armand PIJULET / Benoit LESAGE

 Présentation

La musicalité, en particulier le rythme, est un fondement de l'expressivité. Par elle, les gestes les plus banals deviennent expression, narration, émotion et communication. Nos patients se restreignent souvent à des gestes instrumentaux qui ne portent aucune nuance, n'élaborent aucune histoire, ne disent rien d'eux-mêmes, et de ce fait les appauvrissent.
par le jeu de tension-rétention-détente, rythmer est un outil de modulation et de gestion tonique. Or la tonicité est un mode fondamental de relation, d'élaboration et d'expression affective.

Avec des temps frappés et d'autres suspendus, la percussion et un moyen privilégié d'accéder au rythme.  Elle peut se faire sur instrument -djembé, bombo, batterie...- ou sur le corps.

Jeu psychocorporel, source de plaisir mais aussi mise en ordre de la pensée, le travail rythmique proposé ici se fait dans une ambiance ludique qui introduit de nombreux jeux relationnels : sytonie, aprè-coup, questions/réponses, suivre/guider, trianguler, co-constructions...
 
Les professionnels de la relation d'aide qui travaillent avec le corps –psychomotriciens, art-thérapeutes, enseignants en techniques somatiques ou psychocorporelles…- ont besoin d'outils pour enrichir l'expressivité de leurs patients, et par là enclencher des processus psychiques et relationnels.

Cette méthodologie d'introduction à l'expérience du rythme intéresse ceux qui ont  
• professionnels de la relation d'aide qui travaillent avec le corps : psychomotriciens, art-thérapeutes,
• enseignants en techniques somatiques ou psychocorporelles et pratiques corporelles expressives, énergétiques ou sportives, car la musicalité est une composante essentielle du geste,

è Ce stage construit des liens entre pratique expressive, -gestuelle et percussive-, théorie psychocorporelle et clinique

 Objectifs et compétences visées  : A l'issue de la session, le/la stagiaire

- Saura composer et décrypter des phrases rythmiques simples
- Maîtrisera suffisamment le rythme pour faire fonctionner un groupe.
- Pourra étayer et affirmer le sens du rythme personnel des participants et leur capacité d’accordage corporel dans l’espace dansé et représenté.
- Maîtrisera les outils et la technique minimale nécessaire pour utiliser le support des sons, de la voix et des percussions corporelles pour un travail axé sur le rythme corporel et vocal.

Contenu et méthodologie de la formation

- Pratique : Dispositifs d'exploration corporelle faisant appel au mouvement au sein du groupe pour expérimenter :
• Initiation et découverte du rythme à travers les mouvements corporels, les percussions corporelles, la voix (onomatopées, vocalises, chant...), divers instruments à percussion
• Propositions d'exploration du geste, avec ou sans support musical, du mime, des jeux de mains avec percussion et de la voix. (Déplacement, marche, course, sautillé, contacts avec changement de direction. Guidage à deux partenaires, accordage des déplacements et de la mobilisation…).
• Pratique de l'écoute corporelle : savoir s'ajuster soi-même, s'accorder à un partenaire, dans la dynamique du groupe…
• Travail corporel d'harmonisation tonique, posturale, gestuelle, vocale pour enrichir l'expressivité et donner des repères de lecture du corps.
• Elaboration de séquences rythmiques et leur utilisation dans des dispositifs de groupe

Elaboration : Après chaque exploration, évaluation de l'expérience personnelle pour dégager les processus mobilisés, les objectifs pédagogiques et thérapeutiques
Présentation de vignettes cliniques
Analyse de situations cliniques proposées par les participants (selon demande et possibilités des participants)

Synthèse : Synthèse théorique insistant sur les liens théorico-pratiques et pratico-cliniques
Evaluation et analyse des acquis théoriques et pratiques Proposition d'entretien individualisé avec les stagiaires pour dégager des axes d'amélioration
Suivi post-stage sous forme d'échanges internet (entretiens, envois de documents).

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Rythme-percussions2021 .pdf)Rythme-percussions2021 .pdf[ ]839 Ko

Lire la suite

TONICITE - POIDS - FLUX DE MOUVEMENT

Angela LOUREIRO / Benoit LESAGE

CASTRES (Tarn)          18-22 février 2021

Présentation détaillée avec programme et fiche inscription téléchargeable après la présentation

 Présentation

L'expressivité de nos patients ou de nos élèves manque souvent de diversité, et celle-ci a beaucoup à voir avec la gestion de leur tonicité. La rencontre clinique de patients nous donne à voir des corps mal organisés, contraints ou limités dans leur expression, qui brident la vie psychique et relationnelle. C'est au niveau de la tonicité de nos partenaires que cette désorganisation est la plus manifeste.
Or, pour nuancer nos façons d'être là, de nous présenter, pour échanger, affirmer, recevoir, nous modulons sans cesse notre tonus. Nos états musculaires varient selon nos intentions, émotions, imaginaires. Par la tonicité, nous engageons une rencontre sensible avec ce qui nous entoure. Avec nos partenaires, elle prend la forme d'un dialogue tonico-émotionnel.

Pour le professionnel de la médiation corporelle, ce dialogue tonique est un outil de travail essentiel : il permet l'empathie, cette perception sensible des états corporels et psychiques d'un partenaire.
La tonicité se construit à partir du jeu des appuis et du poids, engagés dans la rencontre avec autrui (holding) mais aussi avec le sol et la gravité. C'est donc tout le parcours psychomoteur de l'enfant, l'aventure de sa verticalisation, qui est concerné.

Le poids est aussi celui du geste : léger, fort, affirmé, retenu, lâché… L'expressivité corporelle, en particulier dans la danse, a beaucoup à voir avec la tonicité.

Pour engager un dialogue corporel structurant, par le contact, le geste, les médiations d'objet, l'image, le professionnel a tout intérêt à explorer les liens entre sensorialité, mouvement, posture, poids, appui.

è Nous puiserons dans deux domaines d'application qui nous fournissent une méthodologie et des outils accessibles et transposables dans une pratique de psychomotricité, de Danse-Thérapie ou de travail psychocorporel : - La danse, particulièrement la Laban Movement Analysis (LMA), avec le travail des facteurs poids et flux - Les techniques somatiques, en premier lieu l'eutonie, qui développent une conscience et une efficience corporelle, notamment dans l'accompagnement par le toucher.

Objectifs et compétences visées : A l'issue de la sessaion, le/la stagiaire

aura expérimenté des outils de régulation tonique par les techniques d'eutonisation
- saura engager un dialogue tonique selon diverses modalités : toucher, guidance verbale, images, dialogue gestuel
- disposera d'outils de lecture et d'accompagnement de personnes lourdement handicapées dans leur motricité
- possédera les éléments d'exploration, de lecture et de modulation de l'expressivité du geste liée à la tonicité

Contenus et méthodologie de la formation : 

Pratique : Dispositifs d'exploration corporelle faisant appel au mouvement au sein du groupe pour expérimenter :

- modulation tonique et sensorialité (avec et sans médiation d'objet)
- ajustement tonique, respiration et posture - dialectique poids-appui-construction tonique dans le processus de verticalisation
- Dialogue tonique (avec et sans médiation d'objet) - Expressivité gestuelle avec modulation des facteurs de mouvement liés à la tonicité (poids et flux)

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Poids-Tonicité-2021.pdf)Poids-Tonicité-2021.pdf[ ]493 Ko

Lire la suite

IMAGES DU CORPS / LES ANGOISSES ARCHAIQUES

Bruxelles - 21-24 mai 2021

Eric PIREYRE / Benoit LESAGE
 

Présentation détaillée avec programme et fiche inscription téléchargeable après la présentation

 

Présentation

Le jeu des images du corps est un processus d'adaptation que nous modulons sans cesse en fonction de divers paramètres : notre état corporel, psychique, nos partenaires, les circonstances et le cadre de nos rencontres, nos mémoires…
La clinique nous confronte à des images du corps instables ou trop fixées.

A l'origine de cette construction, la façon dont le jeune enfant gère ses angoisses archaïques influe fortement sur l'image du corps.

è  Comment repérer ces constructions ? Comment les aborder en clinique ? Comment proposer un travail psychocorporel qui réponde à ces problématiques ? Comment aborder nos patients dans une perspective psychocorporelle, par la sensorialité, le mouvement, dans un jeu d'accordage, au sein d'un groupe ou individuellement ?

Objectifs et compétences visées : A l'issue de la session, le/la stagiaire

 - saura repérer les angoisses archaïques et les relier à la problématique des images du corps 
- aura Expérimenté des dispositifs psychocorporels qui abordent ces problématiques 
- aura acquis une méthodologie d'évaluation des problématiques d'image du corps

Contenus et méthodologie de la formation 

 Pratique : Dispositifs d'exploration corporelle faisant appel au mouvement au sein du groupe pour expérimenter :

Processus d'échauffement et fonctionnalisation corporelle
Situations mettant en jeu divers types d'interaction : accordage, sensorialité, mouvement…
Explorations de dispositifs pour aborder les angoisses archaïques

Elaboration : Evaluation après chaque exploration des processus mobilisés, de leurs objectifs et de la pédagogie employée
Présentation de vignettes cliniques sous forme de documents vidéo commentés.
Des videos proposées par les stagiaires pourront être analysées et commentées.
Analyse de situations cliniques proposées par les participants 

Synthèse : Synthèse théorique insistant sur les liens théorico-pratiques et pratico-cliniques
Evaluation et analyse des acquis théoriques et pratiques
Proposition d'entretien individualisé avec les stagiaires pour dégager des axes d'amélioration
Suivi post-stage sous forme d'échanges internet (entretiens, envois de documents).

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (IDC-Pireyre-Lesage2021.pdf)IDC-Pireyre-Lesage2021.pdf[ ]302 Ko

Lire la suite

Accordanse et ConcordageS

L'expressivité corporelle à partir de Laban

Angela LOUREIRO / Benoit LESAGE 


 20-27 aout 2021 Echay / La Pierre

 Présentation

Par des nuances d'intensité, de flux de mouvement, de poids, de temps, d'espace, nos gestes disent ce que nous sommes… mais aussi ce que nous pourrions être. Ils sont une exploration de nos aspirations, un imaginaire à mettre au jour, des projets de soi qui prennent forme et qui nous présentent et représentent.

L'EXPRESSIVITE CORPORELLE est donc aussi construction de la pensée et communication. Elle nous permet de mieux percevoir et de nous ajuster dans nos rencontres et interactions. Or cette expressivité du corps manque souvent de diversité chez nos partenaires, élèves ou patients.

Laban, un pionnier de la danse moderne, a étudié précisément ce qui construit l'expressivité du geste. Son système de l'Effort est à la fois outil de travail et de lecture : il fournit les clés d'une présence mobile, dynamique et plastique, qui s'adapte et se relie.
Pour le professionnel de la médiation corporelle, la Laban Movement Analysis permet une lecture psychodynamique du corps de ses partenaires, et lui fournit des outils pour améliorer l'expressivité de ses patients. C'est en particulier l'occasion de comprendre comment par le geste se révèlent et se travaillent des aspects parfois inattendus de soi, de son fonctionnement, par le jeu des affinités, des résistances, des mémoires, l'exploration de qualités nouvelles d'interactions .
Pour l'enseignant en techniques corporelles comme pour le pratiquant, c'est l'occasion de développer un registre de nuances expressives. Cela concerne la danse, le cirque, le théâtre, mais aussi les approches somatiques, disciplines où la maîtrise de l'expressivité du geste est un atout.

è Ce stage propose un travail précis sur les facteurs du mouvement selon la Laban Movement Analysis. Cette construction est soutenue par un travail de conscience corporelle qui engage la sensorialité, le mouvement et le toucher. Tout au long de la session, les participants développent un processus de création, de composition, et de présentation, qui constitue une découverte méthodologique de certains aspects essentiels de la Danse-Thérapie.

Objectifs et compétences visées : A l'issue de la session, le/la stagiaire

- maîtrisera les facteurs expressifs du mouvement 
- saura les donner à vivre à travers des situations construites (consignes, images, musiques…)
- pourra repérer chez un partenaire l'usage (ou le non-usage) qu'il fait des facteurs expressifs du geste
- saura conduire un processus de mise en forme de l'expression gestuelle suivant les étapes de construction (exploration, composition, présentation).

Contenus et méthodologie de la formation 

Pratique : Dispositifs d'implication corporelle faisant appel aux schèmes de mouvement

- les facteurs expressifs du geste selon l'approche Laban (Poids, flux, espace, temps)
- un processus de construction expressive menant à une production au sein du groupe et à sa présentation
- les règles et précautions de fonctionnement d'un groupe expressif en Danse-Thérapie

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (LABAN-expressivité-2021.pdf)LABAN-expressivité-2021.pdf[ ]941 Ko

Lire la suite

CORPS-ACCORD : La relation thérapeutique en travail par la Danse-Thérapie

 11-14 novembre 2021 / Lieu à préciser

Vincenzo BELLIA / Benoit LESAGE

Présentation détaillée avec programme et fiche inscription téléchargeable après la présentationdialogue-corporel-4

Présentation

S'il n'existe pas de société sans danse, c'est parce que la danse permet d'articuler l'individu conjointement à son corps et au groupe.

Les troubles de l'image du corps sont toujours présents en psychopathologie : image de soi, angoisses archaïques mal contenues, troubles toniques, somatisations… La danse est une voie de conciliation, d'exploration, d'ajustement du corps qui peut se faire espace expressif, ouvrant la voie à la symbolisation.

Cette dimension essentielle de la corporéité de la danse se double de sa dimension sociale et relationnelle : un corps est toujours un corps au milieu des autres répétait Marian Chace, pionnière de la Danse-Thérapie.

La danse peut en effet participer au processus de soin, se faire Danse-Thérapie :

- elle permet relie et articule l'individu au groupe. Les processus d'accordage sont ici déterminants. 
- elle conduit les protagonistes à expérimenter différentes configurations relationnelles : donner/recevoir, guider/être guidé, s'appuyer/soutenir, question/réponse, coopérer, attention partagée… 
- elle soutient un processus de présentation et de représentation au sein du groupe, dans une dynamique d'échange.

è Par le geste, les pas et déplacements, le rythme, la voix, la relation et l'expression se construisent. Problématique cruciale pour les personnes en souffrance psychique, ils expérimentent le fragile équilibre entre trouver et assumer sa place au sein du groupe sans se perdre, et affirmer sa singularité sans briser le lien aux autres. Ce stage insiste sur les liens entre pratique corporelle (danse, psychomotricité…) et clinique, en particulier dans le cadre des institutions et en psychiatrie.


Enzo-groupe-NB

Objectifs et compétences visées

- Repérer et mobiliser les différents niveaux de relation au sein du groupe (personnel, interpersonnel, transpersonnel) 
- Créer et faire évoluer des situations d'accordage (tonique, spatial, temporel) 
- Adapter les propositions aux publics rencontrés en psychiatrie ou dans les institutions 
- Identifier les phases d'une séance de Danse-Thérapie

Contenus et méthodologie de la formation 

Pratique : Dispositifs d'exploration corporelle faisant appel au mouvement au sein du groupe pour expérimenter :

- l'ouverture d'une séance de Danse-Thérapie 
- des situations mettant en jeu divers types d'interaction : accordage, questions/réponses, imitation, coopération… 
- des exemples de jeux de groupe et d'expressivité conduisant parfois à des compositions 
- l'articulation entre espace groupal, espace personnel, espace de rencontre

Elaboration : Après chaque exploration, évaluation de l'expérience personnelle pour dégager les processus mobilisés, les objectifs pédagogiques et thérapeutiques Liens avec la pratique clinique. 
Analyse de situations cliniques proposées par les participants (selon demande et possibilités des participants)

Synthèse : Synthèse théorique insistant sur les liens théorico-pratiques et pratico-cliniques 
Evaluation et analyse des acquis théoriques et pratiques 
Proposition d'entretien individualisé avec les stagiaires pour dégager des axes d'amélioration 
Suivi post-stage sous forme d'échanges internet (entretiens, envois de documents).

 Moyens techniques et pédagogiques :

L'expérimentation est le pilier de notre pédagogie, articulée immédiatement avec la théorie et menant directement à des liens dans la pratique professionnelle. 
Documents pédagogiques : 
Avant la session : Notes préalables envoyées deux semaines avant la session 
Pendant la session : Documents vidéo cliniques pour permettre au stagiaire d'établir des liens entre le travail proposé et sa pratique professionnelle (qu'elle soit clinique, éducative ou pédagogique). 
Après la session (envoi internet ou récupérable sur place sur clé USB) : articles complémentaires selon les demandes spécifiques des stagiaires Références musicales utilisées - Bibliographie de référence et liens consultables sur le web

Modalités et sanction de la formation : 

Feuilles de présence signées chaque demi-journée par les stagiaires et le formateur 
Attestation de présence individuelle 
Evaluation au cours de la formation : guidance personnalisée lors des pratiques et entretien/évaluation portant sur l'élaboration théorico-clinique 
Auto-évaluation des stagiaires en fin de stage par questionnaire de satisfaction à chaud et à froid (bilan pédagogique et bilan administratif) 
Suivi post-stage sous forme d'échange de mail (ou par téléphone ou visiocontact internet) : analyse de pratique et communication de documents complémentaires personnalisés

Public et pré-requis 

- Professionnels de la relation d'aide engageant une médiation corporelle. 
Sont particulièrement concernés les psychomotriciens, éducateurs, infirmiers et autres paramédicaux qui souhaitent mettre en place des groupes de Danse-Thérapie ou de travail corporel en institution.

- Enseignants en danse ou techniques de mouvement Danseurs ou artistes qui souhaitent travailler en milieu institutionnel dans une visée thérapeutique ou psychopédagogique. Aucun niveau technique n'est requis (Niveau d'études : bac ou équivalent conseillé)

Organisation et moyens techniques 

Formation présentielle continue : stages ouverts regroupant des stagiaires de plusieurs institutions, professions libérales, ou en cours d'orientation professionnelle 
Salle adaptée au travail corporel (4 mètres carrés par personne minimum, sol adéquat, confort thermique, sanitaires) 
Equipement technique : vidéoprojecteur, sono, matériel psychomotricité 
Nombre de stagiaires : jusqu'à 20 personnes
HORAIRES : 9h-12h30 et 14h-18h00 (pauses 20 minutes en milieu de chaque demi-journée) 
J1 début à 10h // J4 : 9h-13h

LIEU :  La Pierre ECHAY Hébergement proposé. 

Intervenants : voir détails à la rubrique "Qui nous sommes ?"

Vincenzo BELLIA : Psychiatre, Danse-thérapeute, GroupAnalyste. Auteur de divers livres sur la Danse-Thérapie, Directeur de formation (Catania / Roma) cf CV à la rubrique "Qui somes nous ?" 

Benoit LESAGE : Docteur en Sciences Humaines, médecin, médecin du sport, danseur, dansethérapeute, 
 cf CV à la rubrique "Qui sommes nous ?" 

 

 

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Clinique-2021.pdf)Clinique-2021.pdf[ ]659 Ko

______________________________