STAGES DE FORMATION DANSE-THERAPIE / STRUCTURATION PSYCHOCORPORELLE

IRPECOR 2023

Présentation détaillée de chaque stage : voir plus bas + fichier à télécharger- 
chaque stage peut être suivi indépendamment des autres

- 25-29 janvier / Fondamentaux - Dialogue corporel et danse-thérapie -Benoit LESAGE / Bruxelles (organisation Apasito)

- 7-11 février/ Poids-Tonicité / Angela LOUREIRO - Benoit Lesage / Echay (Doubs) lieu à confirmer

- 21-24 février/ Schèmes de mouvement - Cycle d'approfondissement -Sess I / Angela LOUREIRO - Benoit LESAGE / Venelles (Aix en Provence) 

- 27 février-3 mars / Fondamentaux - Dialogue corporel et danse-thérapie -Benoit LESAGE / Venelles

- 17-19 mars / Structures : s'articuler...- Benoit Lesage / Le Revest Les eaux (Toulon)

- 3-7 avril / Pratique corporelle et clinique : les fonctions psychomotrices - Françoiser GIROMINI / Benoit LESAGE /  Lautrec

- 17-22 avril / Expressivité, Relation d'aide et Chaînes Musculaires / Benoit LESAGE /Juillaguet (Angoulême) 

- 27-30 avril / Schèmes de mouvement - Cycle d'approfondissement -Sess II / Angela LOUREIRO - Benoit LESAGE / Echay (Doubs)

- 9-14 mai / Spatialité-Temporalité / Angela LOUREIRO-Benoit LESAGE / Lautrec (Castres)

- 17-21 mai / Voix, Expressivité : les résonances du corps / Manon IRIGOYEN - Benoit LESAGE / Lautrec (Castres)  

- 31 mai-4 juin / Structures : Accompagnement au mouvement et toucher structurant / Benoit LESAGE - Nicole THIEBAUT / Echay

- 19-23 juin / Fondamentaux - Dialogue corporel et danse-thérapie -Benoit LESAGE / Echay (Doubs) 

- 1-6 juillet / Un outil en Danse-Thérapie : Rythme et Pulsation / Estela UNDURRAGA - Benoit LESAGE - à définir / Echay (Doubs) 

- 20-27 aout / Accordanses et Concordages - Lecture du geste selon Laban / Angela LOUREIRO - Benoit LESAGE / Echay (Doubs) 

- 30 aout-3 septembre /Schèmes de mouvement - Cycle d'approfondissement -Sess III / A. LOUREIRO - B. LESAGE - V. BELLIA/  Echay (Doubs) 

- 2-7 octobre / Expressivité, Relation d'aide et Chaînes Musculaires / Benoit LESAGE / Echay (Doubs)

- 25-29 octobre/ Poids-Tonicité-Flux de mouvement / Angela LOUREIRO - Benoit LESAGE / Lautrec (Castres)

- 1-4 novembre /  Corps-Accord :  la relation thérapeutique par la Danse-Thérapie -Vincenzo BELLIA / Benoit LESAGE / Lautrec

- 20-24 novembre/ Fondamentaux - Dialogue corporel et danse-thérapie -Benoit LESAGE / Echay (Doubs)

- 6-10 décembre / Structures : construire la relation par le mouvement / Benoit LESAGE / Echay

NB En raison de la situation sanitaire les désistements ne sont pas rares. Un stage peut donc être complet mais des places peuvent se libérer dans les semaines précédentes... N'hésitez pas à vous tenir informés et à vous pré-inscrire

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (2023-Programme-IRPECOR-R.pdf)2023-Programme-IRPECOR-R.pdf[ ]1567 Ko

DIALOGUE CORPOREL ET DANSE-THERAPIE / FONDAMENTAUX -2023-

Benoit LESAGE

- 25-29 janvier / Bruxelles (Apasito)    
- 27 février-3 mars  / Lautrec (Castres)                                  
- 15-19 avril / Juillaguet (Angoulême-Bordeaux)             
- 19-23 juin / Echay  (Doubs)                         

- 20-24 novembre /  Echay (Doubs)                                       

Présentation détaillée avec programme et fiche inscription téléchargeable après la présentation

Présentation

Le Dialogue Corporel est un de nos outils drelation, avec des personnes en souffrance ou handicapées, parfois le seul

Troubles toniques, postures mal assurées, dysharmonieuses, gestes limités et mal adressés, ces problématiques corporelles renvoient à des troubles d'identité et de relation, et souvent à des difficultés à se situer, à exprimer et à penser. 
Par la médiation corporelle, ces personnes peuvent expérimenter une façon d'être plus rassemblée, plus nuancée, une relation plus riche et plus expressive. Nous pouvons les accompagner dans une découverte sensorielle, motrice, qui mène à une symbolisation.

De ce dialogue corporel structurant peut naître la danse qui, proposée par le professionnel de la relation d'aide, devient Danse-Thérapie La Danse-Thérapie est à l'interface de trois registres :

• en tant que médiation corporelle elle a à voir avec la psychomotricité
• en tant qu'exercice du corps mobilisant les dimension motrice et sensorielle (coordination, engagement musculaire, proprioception) elle travaille aussi sur la structure.
• en tant qu'activité d'expression elle fait partie des art-thérapies, et comme toute thérapie, travaille la question de l'articulation entre cadre et subjectivité.

De plus, la danse est une activité sociale structurante : par la danse, le groupe marque les évènements et ritualise les relations, permet à chacun d'essayer différents rôles et positions, d'expérimenter des façons de se situer, de s'exprimer. C'est un laboratoire d'exploration de jeux relationnels complexes : miroitage, amplification, écho, dialogue, coopération, attention partagée… 
Enfin, danser procure un plaisir –plaisir de bouger, de se ressentir, de communiquer, de composer-, bénéfice secondaire essentiel pour des personnes en souffrance.

 La Danse-Thérapie valorise ces divers aspects de façon nuancée selon les populations et les problématiques visées. Ce stage visite les thèmes fondamentaux de la Danse-Thérapie - fondation d'un groupe d'expression corporelle dansée et repères pour en faire évoluer la dynamique - interactions et expressivité par le geste - jeux d'espace et de temps, en particulier de rythme avec utilisation de la voix - médiation d'objet (tissus, balles, bâtons, ficelle…) - technique et éthique du toucher

 

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Fondamentaux-2023.pdf)Fondamentaux-2023.pdf[ ]700 Ko

Lire la suite

 TONICITE - POIDS - FLUX DE MOUVEMENT 

Angela LOUREIRO / Benoit LESAGE

 (lieu à confirmer)     7-11 février 2023

Présentation détaillée avec programme et fiche inscription téléchargeable après la présentation

 Présentation

L'expressivité de nos patients ou de nos élèves manque souvent de diversité, et celle-ci a beaucoup à voir avec la gestion de leur tonicité. La rencontre clinique de patients nous donne à voir des corps mal organisés, contraints ou limités dans leur expression, qui brident la vie psychique et relationnelle. C'est au niveau de la tonicité de nos partenaires que cette désorganisation est la plus manifeste
Or, pour nuancer nos façons d'être là, de nous présenter, pour échanger, affirmer, recevoir, nous modulons sans cesse notre tonus. Nos états musculaires varient selon nos intentions, émotions, imaginaires. Par la tonicité, nous engageons une rencontre sensible avec ce qui nous entoure. Avec nos partenaires, elle prend la forme d'un dialogue tonico-émotionnel.

Pour le professionnel de la médiation corporelle, ce dialogue tonique est un outil de travail essentiel : il permet l'empathie, cette perception sensible des états corporels et psychiques d'un partenaire. 
La tonicité se construit à partir du jeu des appuis et du poids, engagés dans la rencontre avec autrui (holding) mais aussi avec le sol et la gravité. C'est donc tout le parcours psychomoteur de l'enfant, l'aventure de sa verticalisation, qui est concerné.

Le poids est aussi celui du geste : léger, fort, affirmé, retenu, lâché… L'expressivité corporelle, en particulier dans la danse, a beaucoup à voir avec la tonicité.

Pour engager un dialogue corporel structurant, par le contact, le geste, les médiations d'objet, l'image, le professionnel a tout intérêt à explorer les liens entre sensorialité, mouvement, posture, poids, appui.

è Nous puiserons dans deux domaines d'application qui nous fournissent une méthodologie et des outils accessibles et transposables dans une pratique de psychomotricité, de Danse-Thérapie ou de travail psychocorporel : - La danse, particulièrement la Laban Movement Analysis (LMA), avec le travail des facteurs poids et flux - Les techniques somatiques, en premier lieu l'eutonie, qui développent une conscience et une efficience corporelle, notamment dans l'accompagnement par le toucher.

 

 

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Poids-Tonicité-2023.pdf)Poids-Tonicité-2023.pdf[ ]394 Ko

Lire la suite

2023 : SCHEMES DE MOUVEMENT / CYCLE De PERFECTIONNEMENT 

Accompagner des partenaires dans la construction du corps et du mouvement

                             Angela LOUREIRO / Benoit LESAGE

- 21-24 février (24h)  - Venelles
- 27-30 avril (24h)  - Echay
- 30 aout-3 septembre (32h) avec la participation de V. BELLIA  -Echay

Présentation

Nous avons besoin de références précises et de méthodologie pour "mettre en place" un corps construit et expressif. Les schèmes de mouvement sont des coordinations globales que tout enfant parcourt lors de sa verticalisation (ramper, quatre-pattes, marche…). Ce sont donc aussi des mémoires.
En raison d'un handicap ou d'un contexte défavorable, ils sont parfois mal intégrés. Il arrive aussi qu'ils disparaissent du répertoire moteur. Or ces schèmes soutiennent non seulement l'efficacité du geste mais aussi la manière d'être dans le monde.

Objet de recherche depuis les années 1950, l’étude des schèmes a été enrichie par Irmgard Bartenieff, élève et collaboratrice de Rudolf Laban. Danseuse, elle a développé ses recherches dans plusieurs directions : rééducation, danse-thérapie, anthropologie, arts de la scène…

Au cours de ce cycle, nous explorerons chaque schème selon plusieurs dimensions :
- affiner son intégration
- visiter les bases neuromotrices en particulier les réflexes qui le soutiennent
- préciser l'accès à l'espace qu'il permet
- aborder ses aspects relationnels. Le travail de Judith Kestenberg, sera également abordé. Psychanalyste et pédopsychiatre, elle a élaboré à partir de Laban et Bartenieff un outil d'évaluation du développement basé sur le mouvement organisé en schèmes.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Schemes-Cycle-Approf-2023.pdf)Schemes-Cycle-Approf-2023.pdf[ ]506 Ko

Lire la suite

 PRATIQUE CORPORELLE ET CLINIQUE 

Tonicité, geste, expressivité / une approche psychomotrice

Françoise Giromini / Benoit LESAGE

Echay (doubs)
          
3-7 avril 2023

Présentation détaillée avec programme et fiche inscription téléchargeable après la présentation

 Présentation

Les pratiques corporelles tiennent une grande place dans la prise en charge de patients atteints de handicap psychomoteur ou mental.
Au delà d'une activité d'entretien ou d'occupation, l'enjeu est de les accompagner dans un parcours qui va de la sensorialité, du mouvement, jusqu'à la représentation.
Il s'agit donc de construire un corps expressif et en relation en proposant des dispositifs de rencontre, d'expression et d'élaboration. Ce stage propose d'en explorer certains et d'en examiner les implications cliniques. Nous nous référons aux grandes fonctions psychomotrices : tonicité, sensorimotricité, geste, spatialité et temporalité, perception et représentation du corps.
 Comment comprendre les enjeux de ce travail, les évaluer, et construire ainsi un savoir-faire et un savoir-être qui permettent au professionnel d'engager une médiation corporelle qui réponde aux besoins des patients ?
Ce stage est conçu à partir de la rencontre entre un praticien des approches psychocorporelles et danse-thérapeute et une psychomotricienne clinicienne et formatrice.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (CLinique-Psychocorporel-2023.pdf)CLinique-Psychocorporel-2023.pdf[ ]460 Ko

Lire la suite

EXPRESSIVITE, RELATION D'AIDE et CHAINES MUSCULAIRES

Session I / Liens psychomoteurs

Benoit LESAGE

6-11 mai 2023 / Echay

2-7 octobre / Lautrec

Présentation

Par chaînes musculaires on entend des groupes de muscles qui travaillent ensemble pour organiser la posture.

Or nos postures sont nos façons de nous poser, d'être là, plus ou moins ouvert, réservé, d'engager une direction, de nous détourner, d'affirmer, de recevoir. A partir d'elles, nous bougeons de façon différenciée : gestes d'engagement ou réceptifs, d'aller vers ou de préservation, rebond et appui, extension…

Notre vie affective, imaginaire, nos rencontres et interactions, puisent dans ce répertoire de gestes et de postures qui constituent une sorte d'alphabet. Avec ces quelques lettres nous pouvons écrire des mots, composer des phrases qui sont notre expression. Divers auteurs comme Mézières ou Bobath ont montré que nos muscles travaillent en familles fonctionnelles. Mme Struyf s'appuyant sur leur travail et sur ses propres travaux a repéré six familles fonctionnelles qui gouvernent six attitudes, six schèmes posturomoteurs.

Cette base anatomo-fonctionnelle s'avère très utile pour les professionnels du mouvement et de la médiation corporelle. Elle permet une lecture fine du corps, premier temps de toute rencontre clinique ou pédagogique.

On repère des fonctionnements, des tendances, des habitudes, des manques, des impossibilités : difficulté à se recentrer, à trouver ses appuis, à engager directions et intentions, réflexes de repli, manque de concentration, de densité…etc L'intérêt des chaines est d'étayer ces observations sur une compréhension de la structure corporelle.

La "lecture chaines" permet de penser ces observations dans un cadre global, psychomoteur, et d'en déduire des propositions d'interventions à différents niveaux :

- corporel, par le geste, la qualité de mouvement, les intentions spatiales, rythmiques 
- mais aussi imaginaire, verbal - médiations d'objet

 Ce sont donc des projets psychomoteurs et psychocorporels qui peuvent s'élaborer pour accompagner nos partenaires 
–patients, élèves- dans un élargissement de leur nuancier expressif et une meilleure intégration psychocorporelle.

Objectifs et compétences visées : Au terme de la session, le stagiaire saura

- Repérer les typologies et les modes de fonctionnement qui leur sont liés 
- Mobiliser et étirer les six chaînes musculaires 
- Créer des situations qui correspondent aux six grandes structures psychocorporelles liées aux chaînes musculaires − en exploration individuelle par le mouvement − en dynamique groupale 
- Utiliser les médiations d'objet adéquates 
- Répondre aux besoins individuels et/ou groupaux en se basant sur la grille des chaînes musculaires.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Chaines-2023.pdf)Chaines-2023.pdf[ ]707 Ko

Lire la suite

Les Résonnances du corps : StructuresVoix et expressivité     

Manon IRIGOYEN / Benoit LESAGE

17-21 mai 2023 / Lautrec (Tarn)

Présentation détaillée avec programme et fiche inscription téléchargeable après la présentation

 

PRESENTATION

La voix est expressive, elle nous prolonge et nous amplifie dans l'espace, elle nous relie.
Elle nous confère une identité vocale, liée à notre morphologie, à nos qualités tissulaires, à la tonalité de nos expériences et de nos rencontres. Par le geste, la tenue du corps, comme par la voix, le corps chante, parle, crie, murmure.

Le geste vocal est une danse aux rythmes multiples pour aller en soi et vers les autres.
L'exploration de la voix est donc aussi celle du corps, du mouvement, de la respiration, de la posture et de l’écoute.


Son expressivité est un laboratoire relationnel : À qui adressons-nous la voix ?
                   Comment moduler ce que nous exprimons ainsi ?
                   Selon quelles tonalités et quelles tonicités ?
                   Qu’entendons-nous dans la voix de l’autre ?
En quoi cette exploration nous permet-elle d'affiner notre accordage et nos propositions thérapeutiques dans notre dialogue avec nos partenaires en difficulté, nos élèves ?


La question est au cœur de toute pratique professionnelle dans le champ thérapeutique, artistique ou pédagogique.
Quels jeux relationnels peuvent s'appuyer sur la voix ?


Ce stage propose une approche expérientielle de la voix et du mouvement, appuyée par des références précises au niveau des structures du corps. 

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Voix-Mai2023.pdf)Voix-Mai2023.pdf[ ]468 Ko

Lire la suite

 STRUCTURES : Accompagnement au mouvement et écoute corporelle

Benoit LESAGE / à définir (eutoniste)

31 mai-4 juin juin 2023 Echay (Doubs)

6-10 décembre 2023  Echay (Doubs)

Présentation détaillée avec programme et fiche inscription téléchargeable après la présentation

Présentation

 Cette session propose une exploration du corps, par le mouvement, la sensorialité, la conscience corporelle. Il vise à donner la méthodologie et les outils d'un dialogue corporel structurant avec des publics divers : 

- Personnes avec handicap, moteur ou psychomoteur,
- Patients en souffrance psychique, donc aussi relationnelle,
- Elèves dans le cadre d'une pratique corporelle, artistique, énergétique, sportive …
- Patients qui présentent des troubles fonctionnels somatiques ou corporels

Dans ce dialogue corps-accord nous devons nous rendre disponibles, attentifs, réactifs. Pour cela il nous faut repérer les signaux corporels qui font sens, apprendre à écouter les réponses de nos partenaires et les échos qu'elles suscitent chez nous. Il s'agit en quelque sorte d'étalonner son propre corps pour s'ajuster à nos partenaires et les inviter à un travail.

Ce stage propose :
- un travail d'ajustement corporel personnel
- l'affinement de l'écoute et de la discrimination des informations
- une découverte du toucher structurant qui aborde différents thèmes:

               - l'eutonie, technique de conscience corporelle sensible qui ouvre à la relation
               - savoir dialoguer avec le corps par un toucher sensible qui écoute, accueille et invite à un
               - écoute et accompagnement  spécifiques (os, articulations, fascias, cranio-sacré…)

èL'expérience et la méthodologie qui la soutient intéressent le professionnel engagé dans les médiations corporelles.
Le travail proposé concerne également les professionnels des pratiques corporelles expressives, énergétiques ou sportives, ainsi que ceux qui travaillent en thérapie manuelle qui cherchent à élargir leur compréhension de la globalité psychocorporelle.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Structures-Juin2023.pdf)Structures-Juin2023.pdf[ ]389 Ko

Lire la suite

Un outil en Danse-Thérapie : 

Rythme et Pulsation : Expressivité au sein du groupe

1-6 juillet 2023 (Echay / Doubs)

 Benoit LESAGE / Autre intervenant à définir

Présentation

La musicalité, en particulier le rythme, est un fondement de l'expressivité. Par elle, les gestes les plus banals deviennent expression, narration, émotion et communication.
Nos patients se restreignent souvent à des gestes instrumentaux qui ne portent aucune nuance, n'élaborent aucune histoire, ne disent rien d'eux-mêmes, et de ce fait les appauvrissent.
Par le jeu de tension-rétention-détente, rythmer est un outil de modulation et de gestion tonique. Or la tonicité est un mode fondamental de relation, d'élaboration et d'expression affective.
Avec des temps frappés et d'autres suspendus, la percussion est un moyen privilégié d'accéder au rythme. Elle peut se faire sur instrument –djembé, bombo, batterie…- ou sur le corps.

Jeu psychocorporel, source de plaisir mais aussi mise en ordre de la pensée, le travail rythmique proposé ici se fait dans une ambiance ludique qui introduit de nombreux jeux relationnels : syntonie, après-coup, questions/réponses, suivre/guider, trianguler, co-constructions…

Cette méthodologie d'introduction à l'expérience du rythme intéresse ceux qui ont besoin d'outils pour enrichir l'expressivité de leurs patientset par là enclencher des processus psychiques et relationnels.
• professionnels de la relation d'aide qui travaillent avec le corps : psychomotriciens, art-thérapeutes,
 enseignants en techniques somatiques ou psychocorporelles et pratiques corporelles expressives, énergétiques ou sportives, car la musicalité est une composante essentielle du geste,

è Ce stage construit des liens entre pratique expressive, -gestuelle et percussive-, théorie psychocorporelle et clinique

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Rythme-Juillet2023 .pdf)Rythme-Juillet2023 .pdf[ ]391 Ko

Lire la suite

 ACCORDANSE et CONCORDAGES 

L'expressivité corporelle à partir de Laban

Angela LOUREIRO / Benoit LESAGE 

 20-27 aout 2023  
 Echay / La Pierre

 Présentation

Par des nuances d'intensité, de flux de mouvement, de poids, de temps, d'espace, nos gestes disent ce que nous sommes… mais aussi ce que nous pourrions être. Ils sont une exploration de nos aspirations, un imaginaire à mettre au jour, des projets de soi qui prennent forme et qui nous présentent et représentent.

L'EXPRESSIVITE CORPORELLE est donc aussi construction de la pensée et communication. Elle nous permet de mieux percevoir et de nous ajuster dans nos rencontres et interactions. Or cette expressivité du corps manque souvent de diversité chez nos partenaires, élèves ou patients.

Laban, un pionnier de la danse moderne, a étudié précisément ce qui construit l'expressivité du geste. Son système de l'Effort est à la fois outil de travail et de lecture : il fournit les clés d'une présence mobile, dynamique et plastique, qui s'adapte et se relie.
 Pour le professionnel de la médiation corporelle, la Laban Movement Analysis permet une lecture psychodynamique du corps de ses partenaires, et lui fournit des outils pour améliorer l'expressivité de ses patients. C'est en particulier l'occasion de comprendre comment par le geste se révèlent et se travaillent des aspects parfois inattendus de soi, de son fonctionnement, par le jeu des affinités, des résistances, des mémoires, l'exploration de qualités nouvelles d'interactions .
 Pour l'enseignant en techniques corporelles comme pour le pratiquant, c'est l'occasion de développer un registre de nuances expressives. Cela concerne la danse, le cirque, le théâtre, mais aussi les approches somatiques, disciplines où la maîtrise de l'expressivité du geste est un atout.

è Ce stage propose un travail précis sur les facteurs du mouvement selon la Laban Movement Analysis. Cette construction est soutenue par un travail de conscience corporelle qui engage la sensorialité, le mouvement et le toucher. Tout au long de la session, les participants développent un processus de création, de composition, et de présentation, qui constitue une découverte méthodologique de certains aspects essentiels de la Danse-Thérapie.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Laban-Aout2023.pdf)Laban-Aout2023.pdf[ ]430 Ko

Lire la suite

SPATIALITE / TEMPORALITE

Lautrec   24-29 octobre 2023

Angela LOUREIRO / Benoit LESAGE

Présentation détaillée avec programme et fiche inscription téléchargeable après la présentation

Présentation

Que signifie "être perdu dans l'espace et/ou dans le temps" ? Si l'on regarde du côté du corps, on constate que construire l'espace et le temps, c'est-à-dire se les représenter et les manier, passe par l'engagement corporel et se joue dans le partage, la distinction des territoires, l'interaction, la rencontre. Il faut trouver l'articulation entre espace et temps objectifs, sociaux, partageables et quantifiables, et une spatialité-temporalité plus personnelles.

Par l'espace, nous engageons des gestes, des directions, des intentions, nous nous situons dans le monde et vis-à-vis d'autrui.

Par le temps, nous déroulons notre présence, en lien avec le passé et l'avenir, nous rythmons nos façons d'être là.

Les facteurs d'espace et de temps occupent une place importante dans l'expressivité corporelle, ce qui permet au professionnel d'imaginer des dispositifs pour accompagner patients et élèves dans cette construction.

 Ce stage propose d'explorer comment le corps, l'espace et le temps se construisent conjointement. Il renouvelle la lecture corporelle de nos partenaires et propose des dispositifs : - pour les accompagner dans la découverte et l'usage du temps et de l'espace. - pour élargir et nuancer leur imaginaire et leur expressivité par le déploiement d'un espace et d'un temps personnels

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Spatialité-Tp-2023 - copie.pdf)Spatialité-Tp-2023 - copie.pdf[ ]442 Ko

Lire la suite

 CORPS-ACCORD : La relation thérapeutique en travail par la Danse-Thérapie 

 1-4 novembre 2023 / LAUTREC (Castres)

Vincenzo BELLIA / Benoit LESAGE

Présentation détaillée avec programme et fiche inscription téléchargeable après la présentationdialogue-corporel-4

Présentation

S'il n'existe pas de société sans danse, c'est parce que la danse permet d'articuler l'individu conjointement à son corps et au groupe.

Les troubles de l'image du corps sont toujours présents en psychopathologie : image de soi, angoisses archaïques mal contenues, troubles toniques, somatisations… La danse est une voie de conciliation, d'exploration, d'ajustement du corps qui peut se faire espace expressif, ouvrant la voie à la symbolisation.

Cette dimension essentielle de la corporéité de la danse se double de sa dimension sociale et relationnelle : un corps est toujours un corps au milieu des autres répétait Marian Chace, pionnière de la Danse-Thérapie.

  La danse peut en effet participer au processus de soin, se faire Danse-Thérapie :

  - elle permet relie et articule l'individu au groupe. Les processus d'accordage sont ici déterminants. 
  - elle conduit les protagonistes à expérimenter différentes configurations relationnelles : donner/recevoir, guider/être       guidé, s'appuyer/soutenir, question/réponse, coopérer, attention partagée… 
  - elle soutient un processus de présentation et de représentation au sein du groupe, dans une dynamique d'échange.

 è Par le geste, les pas et déplacements, le rythme, la voix, la relation et l'expression se construisent. Problématique   cruciale pour les personnes en souffrance psychique, ils expérimentent le fragile équilibre entre trouver et assumer sa   place au sein du groupe sans se perdre, et affirmer sa singularité sans briser le lien aux autres. Ce stage insiste sur les   liens entre pratique corporelle (danse, psychomotricité…) et clinique, en particulier dans le cadre des institutions et en   psychiatrie.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Clinique-BELLIA-Nov2023.pdf)Clinique-BELLIA-Nov2023.pdf[ ]395 Ko

Lire la suite

______________________________